18 mai

 » regret de devoir quitter cette si bonne maison, accueillante, apaisante, après un si bon moment, depuis le premier sourire jusqu’à la dégustation d’un succulent dîner.
Merci pour tout cela à vous deux, et bonne route !  »

Charles-Edouard